sénat


sénat

sénat [ sena ] n. m.
• 1213; lat. senatus « conseil des Anciens »
1Hist. Conseil souverain de la Rome antique sous la république. Ce conseil sous l'Empire, avec des pouvoirs très diminués. 1. curie. Décision votée par le sénat. sénatus-consulte.
Nom donné à certaines assemblées politiques des républiques de l'Antiquité, du Moyen Âge ou des Temps modernes. Le sénat de Sparte, de Venise.
2(1800) Sous le Consulat, le Premier et le Second Empire, Assemblée dont le rôle était celui d'un conseil constitutionnel.
Mod. Dans certains régimes démocratiques à deux assemblées, Celle des deux assemblées législatives qui est élue au suffrage indirect ou dont les membres représentent des collectivités territoriales; l'édifice où elle siège. L'Assemblée nationale et le Sénat. parlement. Être élu au Sénat ( sénateur) . Le Sénat français. Le Sénat des États-Unis.

sénat nom masculin (latin senatus, de senex, vieux) Nom donné à diverses assemblées politiques de l'Antiquité (à Rome, à Carthage, à Byzance). Seconde chambre ou chambre haute dans les régimes à caractère parlementaire. Assemblée, qui, avec l'Assemblée nationale, constitue le Parlement français. (Avec une majuscule.) Lieu, bâtiment où se réunissent les sénateurs. ● sénat (difficultés) nom masculin (latin senatus, de senex, vieux) Orthographe Avec une minuscule ou une majuscule selon l'emploi. 1. Avec un s minuscule pour désigner l'assemblée élue par une nation ou une ville, telle qu'elle existait dans un passé lointain : le sénat de Sparte, d'Athènes, de Rome ; le sénat de Venise, de Gênes. 2. Avec un S majuscule pour désigner la chambre haute dans les régimes parlementaires modernes : le Sénat forme avec l'Assemblée nationale le Parlement français ; la bibliothèque du Sénat. Le Sénat des États-Unis.

sénat
n. m.
d1./d HIST Nom donné aux assemblées politiques les plus importantes, chez divers peuples, à diverses époques. Le sénat romain.
d2./d (Avec une majuscule.) Une des deux assemblées délibérantes de certaines nations (France, È.-U., Italie, etc.).
d3./d édifice où siège cette assemblée.

⇒SÉNAT, subst. masc.
A. — HISTOIRE
1. ANTIQ. Assemblée de patriciens de la Rome antique qui détenait l'essentiel du pouvoir politique sous la République et qui perdit de son importance sous l'Empire. La Rome aristocratique de la république ferma le sénat aux plébéiens, la cité aux populations voisines (MICHELET, Hist. romaine, t. 1, 1831, p. 93). L'altération la plus légère troublait et bouleversait la religion de la patrie, et transformait les dieux protecteurs en autant d'ennemis cruels. (...) c'est pour cela que le sénat de Rome dégradait ses consuls et ses dictateurs qui avaient commis quelqu'erreur dans un sacrifice (FUSTEL DE COUL., Cité antique, 1864, p. 213).
2. a) [Dans l'Antiq. et sous l'Anc. Régime] Conseil, assemblée politique dont le recrutement, le rôle et le pouvoir ont varié selon les époques et les pays. Sénat de Carthage, de Gênes. Le sénat nous envoie ici. Est-ce qu'il y a moyen d'éluder les ordres du sérénissime sénat de Venise? (HUGO, L. Borgia, 1833, I, 2e part., 2, p. 56). Le sénat athénien demandait au nouvel élu s'il avait quelque défaut corporel, s'il possédait un dieu domestique, si sa famille avait toujours été fidèle à son culte (FUSTEL DE COUL., Cité antique, 1864, p. 235).
b) [Hors de France]
) Assemblée municipale ou conseil de notables dans certains pays. Theodebert présenta le ci-devant comte à l'évêque et au sénat municipal, en disant qu'il serait bien que la cité de Tours rentrât sous le gouvernement de celui qui l'avait régie avec sagesse et fermeté au temps de l'ancien partage (THIERRY, Récits mérov., t. 2, 1840, p. 203). La Diète admonesta en vain le Sénat de Hambourg qui laissait négociants et banquiers trafiquer avec la République (LEFEBVRE, Révol. fr., 1963, p. 323).
) Sénat de Pologne. Conseil dont les membres étaient nommés par le roi, composé de grands du royaume et de certaines personnalités locales ou religieuses. Le sénat se réunissait tantôt séparément, tantôt avec la Chambre des députés, et, dans ce dernier cas, les deux Chambres constituaient la Diète (Lar. 19e).
3. [Sous le Consulat, le Premier et le Second Empire] Sénat-Conservateur, Sénat. Assemblée composée de membres nommés à vie, et inamovibles, chargés de veiller au respect de la Constitution. Le sénat-conservateur recousu et redoré, le conseil d'État de 1806 retapé et rebordé de quelques galons neufs (HUGO, Nap. le Pt, 1852, p. 55). Le Sénat comprenait tous les cardinaux, maréchaux, amiraux, etc., que l'empereur désignait pour en faire partie jusqu'à un maximum de cent cinquante membres. Les sénateurs occupaient leurs sièges à vie (LIDDERDALE, Parlement fr., 1954, p. 27).
B. — INSTIT. POL., mod. [Dans les régimes démocratiques à deux assemblées] Assemblée dont les membres sont nommés ou élus le plus souvent au suffrage indirect pour un mandat assez long et qui assure la stabilité et la continuité des institutions d'un pays. Synon. Chambre haute (Grande-Bretagne), Haute Assemblée (France). Président, séance du Sénat; avoir un siège au Sénat. Mais il est possible de remédier — au moins dans une certaine mesure — au silence du Pacte en se référant au Rapport du Comité des Affaires Étrangères du Sénat des États-Unis (SIBERT, O.T.A.N., 1956, p. 6). Le Sénat a, concurremment avec la Chambre des députés l'initiative et la confection des lois. Toutefois, les lois de finances doivent être, en premier lieu, présentées à la Chambre des députés et votées par elle (Lois constit., 1875 ds Doc. hist. contemp., p. 39). V. sénateur B ex. de Goldschmidt.
C. — P. méton. Lieu où un sénat s'assemble; en partic., palais du Luxembourg à Paris, siège du Sénat français. Le sénat d'Athènes n'était guère différent. La salle renfermait aussi un autel, un foyer. On accomplissait un acte religieux au début de chaque séance (FUSTEL DE COUL., Cité antique, 1864, p. 206). Chaque matin nous étions réveillés par la même question: la croix gammée flotte-t-elle encore sur le Sénat? (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 27).
D. — Pop., vieilli
1. Assemblée corporative. Les ouvriers du fer ayant abandonné le compagnonnage formèrent des sénats (POULOT, Sublime, 1870, p. 160).
2. P. méton. Salle de cabaret où se réunissaient ces assemblées. Il ne faut pas confondre le sénat avec les assommoirs. Il y a peu de sénats, tandis qu'il y a peut être plus de deux cents assommoirs (POULOT, Sublime, 1870, p. 160).
P. anal., pop., arg. Salle retirée qui sert de refuge aux ivrognes dans certains cabarets. Il existe un marchand de vin, faubourg du Temple, qu'on appelle le Sénat (...) rendez-vous des sénateurs [mendiants, etc.] (DELESALLE, Dict. arg.-fr. et fr.-arg., 1896, p. 267).
E. — P. anal., plais., vieilli. Assemblée de personnes ayant généralement un pouvoir occulte. La position du chanoine au milieu du sénat femelle qui faisait si subtilement la police de la province et sa capacité personnelle l'avaient fait choisir par la Congrégation, entre tous les ecclésiastiques de la ville, pour être le proconsul inconnu de la Touraine (BALZAC, Curé Tours, 1832, p. 232). Les petits sénats dirigeants obéissent à un petit nombre qui les mène (SAINTE-BEUVE, Caus. lundi, t. 1, 1849, p. 45).
Rem. Gén. avec une maj. lorsqu'il désigne le sénat particulier d'un pays, au sens mod., ou le lieu dans lequel il siège (supra B e C ex.).
REM. Sénatorien, -ienne, adj., antiq. romaine. Relatif au sénat de Rome, aux sénateurs romains. (Dict. XIXe et XXe s.). Synon. mod. sénatorial. Maison, famille, race sénatorienne (Ac. 1935).
Prononc. et Orth.:[sena]. Ac. 1694, 1718: se-; dep. 1740: sé-. Étymol. et Hist. 1213 hist. romaine « assemblée » et « lieu où se tient cette assemblée » (Fet des Romains, éd. L.-F. Flutre et K. Sneyders de Vogel, p. 11, lignes 15 et 26); 1636 « premier corps politique de certains États modernes (ou contemporains) » (MONET). Empr. au lat. senatus, -us « assemblée » et « réunion de cette assemblée », propr. « assemblée des anciens », dér. de senex, senis « vieux, vieillard »; cf. l'a. fr. sené « sénat (comme tribunal) » 1119 (PHILIPPE DE THAON, Comput, éd. E. Mall, 3468) — 1461 (Reg. journ. des prévôts et jurés, série A, Arch. Tournai ds GDF.: senné). Fréq. abs. littér.:967. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 2 606, b) 1 428; XXe s.: a) 911, b) 574. Bbg. RICHARD (W.) 1959, p. 139, 140.

sénat [sena] n. m.
ÉTYM. V. 1213; sened, sené au XIIe; lat. senatus, étymologiquement « conseil des anciens »; cf. lat. senex « vieillard ».
1 a Conseil souverain de la Rome antique sous la république (maintenu sous l'Empire, mais avec des pouvoirs très diminués). Curie (→ Empereur, cit. 3; province, cit. 1). || Le sénat et le peuple romain (S. P. Q. R. dans les inscriptions antiques, abrév. de : Senatus populusque romanus). || Décision votée par le Sénat de Rome. Sénatus-consulte.
b Conseil, assemblée politique (des républiques de l'Antiquité, du moyen âge ou des temps modernes), dont le recrutement, le rôle et l'importance ont varié selon les époques et les cités. || Le sénat de Carthage (→ aussi Annuel, cit.). || Le sénat de Sparte (ou gerousia), d'Athènes (ou boulê) (→ aussi Aréopage, cit. 3; démocratie, cit. 7). || Le sénat de Venise, de Gênes.
1 Ai-je mis dans sa main le timon de l'État
Pour le conduire au gré du peuple et du sénat ?
Racine, Britannicus, I, 1.
2 Sénat de Pologne : assemblée formée de grands du royaume nommés par le roi et qui, réunie à la Chambre des députés, constituait la Diète.
3 (En France, sous le Consulat, le Premier et le Second Empire). || Sénat conservateur ou, simplement, sénat : assemblée spécialement chargée de veiller au respect de la constitution (d'où son nom) et dont le rôle était plus celui d'un conseil constitutionnel que d'une assemblée législative (→ Empereur, cit. 6; idolâtrie, cit. 5; parlementarisme, cit. 1).
4 (À l'époque contemporaine, dans certains régimes démocratiques à deux assemblées). Celle des deux assemblées législatives qui est élue au suffrage indirect ou dont les membres représentent des collectivités territoriales ( aussi Chambre : Chambre haute). || Membre du Sénat. Sénateur. || Le Sénat de la IIIe, de la Ve République (sous la IVe République, l'assemblée élue au suffrage indirect portait le nom de Conseil de la République). || Le Sénat français siège au palais du Luxembourg. || Le Parlement (cit. 5) comprend l'Assemblée nationale et le Sénat. aussi Congrès. || Navette d'un projet de loi entre la Chambre et le Sénat.À l'étranger. || Le sénat italien (→ Faussaire, cit. 6), des États-Unis (→ Fédération, cit. 3).
2 (…) le budget voyage de la Chambre au Sénat; tout le monde sait dès le début de la cérémonie, qu'après quelques minauderies de vieille pudique et offensée, la haute assemblée acceptera une « formule transactionnelle »
A. Maurois, Bernard Quesnay, XIII.
5 Édifice où siège un sénat. || Les couloirs du Sénat.
DÉR. Sénateur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • sénat — sénat …   Dictionnaire des rimes

  • Senat — Sénat Le Sénat est une institution politique dans un régime bicaméral, présente dans divers pays et à diverses époques. Ses membres sont appelés sénateurs et sénatrices. Le nom tire son origine du Sénat romain ; le mot sénat provient du mot… …   Wikipédia en Français

  • senat — SENÁT, senate, s.n. 1. (În Roma antică) Sfatul bătrânilor; (sub republică) organul suprem de conducere a statului; (sub imperiu) consiliu consultativ cu rol politic minor. 2. Denumire dată camerei superioare a Parlamentului care, împreună cu… …   Dicționar Român

  • senat — SENAT. s. m. Assemblée de plusieurs personnes considerables, dans laquelle reside l authorité souveraine en certains Estats. L ancien senat de Rome. le senat de Venise. le senat de Genes, &c. une deliberation du senat. Les Orateurs & les Poëtes… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Senat — Senat: Lat. senatus, abgeleitet von lat. senex »alt, bejahrt; Greis« (vgl. ↑ Senior), bedeutet wörtlich etwa »Rat der Alten«. Im antiken Rom bezeichnete es eine Art Staatsrat (als Träger des Volkswillens), bestehend aus erfahrenen, durch Alter… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Senat — Saltar a navegación, búsqueda Senat es el nombre de la cámara alta (senado) del parlamento polaco. La cámara baja se llama Sejm. En Senat hay 100 miembros elegidos cada 4 años en elecciones proporcionales. Obtenido de Senat Categorías: Política… …   Wikipedia Español

  • Senāt — (Senatus), »der Rat der Alten«, der in den Republiken des Altertums den ausführenden Behörden und den Volksversammlungen als beratende und leitende Körperschaft zur Seite stand. Von dergleichen Ratsversammlungen sind im Altertum besonders die zu… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Senat — Sm Staatsrat, Magistrat, usw. erw. fach. (12. Jh.), mhd. senāt Staatsrat Entlehnung. Entlehnt aus l. senātus, eigentlich Rat der Alten , zu l. senex (senis) Alter, Greis , zu l. senex (senis) alt, bejahrt . Dazu Senior zum Komparativ senior des… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Senāt — (Senatus), 1) der Staatsrath in Rom, s.d. S. 268. A) Zur Zeit der Könige ein von den Königen gewählter Rath der Älteren (Senatores), welcher an sich ohne ausübende Gewalt u. Selbständigkeit war, aber in gewissen Fällen vom König gehört werden… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • senat — {{/stl 13}}{{stl 8}}rz. mnż I, D. u, Mc. senatacie {{/stl 8}}{{stl 20}} {{/stl 20}}{{stl 12}}1. {{/stl 12}}{{stl 7}} w niektórych nowożytnych państwach konstytucyjnych, m.in. w Polsce: wyższa z dwu izb parlamentu; też: członkowie tej izby :… …   Langenscheidt Polski wyjaśnień


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.